24 - Nouveautés printemps 2015

Publié par la relieuse

les romans et documents
les romans et documents

- L'ombre des chats - Arni Thorarinsson

Einar, le rédacteur en chef de l'Evening Post à Reykjavík, se voit peu à peu confronté à une série de mystères. Qu'est-ce qui se cache derrière le "suicide assisté par ordinateur" et soigneusement scénarisé de la jeune femme dont le récent mariage avait été transformé en cauchemar par une farce de très mauvais goût ? Qui envoie à Einar des messages obscènes à l'orthographe défaillante ?

- Un Hiver à Paris - Jean-Philippe Blondel

Jeune provincial, le narrateur débarque à la capitale pour faire ses années de classe préparatoire. Il va découvrir une solitude nouvelle et un univers où la compétition est impitoyable. Un jour, un élève moins résistant que lui craque en plein cours, sort en insultant le prof et enjambe la balustrade.

- Danser les ombres - Laurent Gaudé

En ce matin de janvier, la jeune Lucine arrive de Jacmel à Port-au-Prince pour y annoncer un décès. Très vite, dans cette ville où elle a connu les heures glorieuses et sombres des manifestations étudiantes quelques années plus tôt, elle sait qu'elle ne partira plus, qu'elle est revenue construire ici l'avenir qui l'attendait. Hébergée dans une ancienne maison close, elle fait la connaissance d'un groupe d'amis qui se réunit chaque semaine pour de longues parties de dominos...

- Le voyage exil de Franz Liszt et Marie d'Agoult en Italie - Jean-Claude Menou

Cet ouvrage en forme de voyage initiatique nous ouvre les portes de l'intimité du compositeur Franz Liszt qui, entre 1837 et 1839, parcourt l'Italie avec sa compagne Marie d'Agoult. Grâce à leur correspondance et au journal que rédige quotidiennement Marie, on assiste à l'évolution de l'artiste dans sa recherche d'échanges entre les disciplines artistiques, jusqu'à ce que ses découvertes deviennent pour lui sources d'inspiration.

- Un membre permanent de la famille - Russel Banks

Douze nouvelles placées sous le signe d'une sobriété stylistique digne de Raymond Carver au fil desquelles des couples divorcent, des femmes noires sont traquées par des pit-bulls sur des parkings, où la liste des courses à effectuer au supermarché finit par se confondre avec un programme de vie, où des mythomanes prennent leurs semblables en otage, où la mort frappe les hommes comme les animaux, où l'on écoute battre sous la poitrine d'un autre le cœur transplanté d'un amour décédé...

- Les temps sauvages - Ian Manook

Après le sujet des terres rares, ce nouvel opus des aventures de Yeruldelgger aborde la question des relations troubles de la Mongolie avec les pays voisins, ses affaires d état, d espionnage et de contrebande internationale.

- Manderlay for ever - Tatiana de Rosnay

«La nuit dernière, j’ai rêvé que je retournais à Manderley…» : la phrase qui ouvre le roman Rébecca a fait rêver des générations de lecteurs. Tout le monde connait L’Auberge de la Jamaïque, Rebecca ou Les Oiseaux d’Alfred Hitchcock, mais l’auteur des oeuvres qui l’ont inspiré, Daphné du Maurier (vendue pourtant à des millions d’exemplaires et traduite en une quarantaine de langues), est aujourd’hui tombé dans l’oubli. Pourquoi Daphné du Maurier est-elle considérée comme un auteur de romans féminins, alors que ses histoires sont souvent noires et dérangeantes ?

- Mme de Staël, le femme qui faisait trembler Napoléon - Laurence de Cambronne

Il n'y a pas d'équivalent actuel d'une telle célébrité. L'Europe entière connaissait son nom. Ses livres étaient tous des succès. Ses amis écrivaient l'Histoire. Elle fréquente Voltaire, Diderot, le tsar de Russie et le roi de Suède, Jefferson et Lord Byron. Elle dîne avec Juliette Récamier, Talleyrand, Lafayette ou Chateaubriand. Elle a comme amant Benjamin Constant. Intellectuelle visionnaire, elle met son immense fortune héritée de son père Jacques Necker, ministre des Finances de Louis XVI, au service de ses idées libérales. En littérature, elle est la première à décrire les sentiments, les émotions, à pratiquer l'introspection...

- Les prés refleuriront - Antonin Malroux

En 1932, dans les campagnes qui entourent Salers, les Sapierce élèvent Line, une nièce qu’ils ont recueillie après la mort de ses parents lors d’un accident de battage.Dans la ferme voisine vivent les Marteloup. À leur tête, la veuve Santiane tient les rênes de l’exploitation où travaillent
son fils et sa bru. Faute de descendance, ceux-ci ont adopté un enfant de l’Assistance publique, Donatien, courageux et travailleur, que l’aïeule chérit à l’égal d’un petit-fils...

- Temps glaciaires - Fred Vargas

Fred Vargas est née en 1957, il s'agit là de son nom de plume pour l'écriture de romans policiers. Passionnée d'archéologie, pendant toute sa scolarité, elle ne cesse d'effectuer des fouilles. Elle suit des études d'histoire, s'intéresse tout d'abord à la Préhistoire puis choisit d'orienter son parcours vers le Moyen-Age. Fred Vargas a quasiment créé un genre romanesque : le Rompol. Avec 13 romans à son actif, tous parus aux Éditions Viviane Hamy, elle a été primée à plusieurs reprises.

- Le voyant - Jérôme Garcin

«Le visage en sang, Jacques hurle : «Mes yeux ! Où sont mes yeux ?» Il vient de les perdre à jamais. En ce jour d'azur, de lilas et de muguet, il entre dans l'obscurité où seuls, désormais, les parfums, les sons et les formes auront des couleurs.» Né en 1924, aveugle à huit ans, résistant à dix-sept, membre du mouvement Défense de la France, Jacques Lusseyran est arrêté en 1943 par la Gestapo, incarcéré à Fresnes puis déporté à Buchenwald...

- Berezina - Sylvain Tesson

«Un vrai voyage, c'est quoi ?
- Une folie qui nous obsède, dis-je, nous emporte dans le mythe ; une dérive, un délire quoi, traversé d'Histoire, de géographie, irrigué de vodka, une glissade à la Kerouac, un truc qui nous laissera pantelants, le soir, en larmes sur le bord d'un fossé. Dans la fièvre...
- Ah ? fit-il.
- Cette année ce sont les deux cents ans de la Retraite de Russie, dis-je.
- Pas possible ! dit Gras.
- Pourquoi ne pas faire offrande de ces quatre mille kilomètres aux soldats de Napoléon ?»


- Héloïse ouille - Jean Teulé

À la fin de sa vie, Abélard écrivait à Héloïse : " Tu sais à quelles abjections ma luxure d'alors a conduit nos corps au point qu'aucun respect de la décence ou de Dieu ne me retirait de ce bourbier et que quand, même si ce n'était pas très souvent, tu hésitais, tu tentais de me dissuader, je profitais de ta faiblesse et te contraignais à consentir par des coups. Car je t'étais lié par une appétence si ardente que je faisais passer bien avant Dieu les misérables voluptés si obscènes que j'aurais honte aujourd'hui de nommer. " Depuis quand ne peut-on pas nommer les choses ? Jean Teulé s'y emploie avec gourmandise.

- Les nuits de Reykjavik - Arnaldur Indridason

Erlendur le solitaire vient d'entrer dans la police, et les rues de Reykjavik dans lesquelles il patrouille de nuit sont agitées : accidents de la circulation, contrebande, vols, violences domestiques...
Des gamins trouvent en jouant dans un fossé le cadavre d'un clochard qu'il croisait régulièrement dans ses rondes. On conclut à l'accident et l'affaire est classée. Pourtant le destin de cet homme hante Erlendur et l'entraîne toujours plus loin dans les bas-fonds étranges et sombres de la ville...

- L'effacement - Pascale Dawambrechies - Nous la recevons dans le cadre du 1er roman de Chambéry, le mercredi 27 mai 2015 à 15 heures, salle polyvalente de Bramanfan..

Dans les années 1950, perdue dans un petit village des Pyrénées, Gilda Maurel subit sa destinée d'institutrice. Les jours s'écoulent et se ressemblent. Tous. Pourtant, l'arrivée de Luis, jeune homme de vingt ans, va offrir à Gilda, la passion, l'ardeur, un souffle de vie qu'elle n'avait alors jamais connu. Mais Mademoiselle Gilda, comme l'appellent ses élèves, a trente-six ans. Elle vit cette passion hors-la-loi et sans issue comme une intolérable torture psychologique...

- L'atelier de Capucine - Didier Cornaille

Tout commence dans un village du Morvan déserté par ses habitants partis vivre l'aventure en ville. Avec trois francs six sous et une détermination à toute épreuve, la jolie Capucine a une idée lumineuse : raccommoder les petits tracas de la vie, autrement dit repriser les poches trouées des jeans. Contre toute attente, sa petite entreprise, Pocket service, tout d'abord modeste artisanat local, va prospérer...

- L'île du serment - Peter May

De mémoire d'homme, aucun meurtre n'a jamais eu lieu sur l'île d'Entrée, située dans l'archipel de La Madeleine, à l'est du Canada, et peuplée par une poignée de familles d'origine écossaise pour la plupart. Jusqu'à cette nuit de tourmente où James Cowell est poignardé à mort. Sa femme prétend qu'un assaillant s'en est pris à elle avant de tuer son mari, mais tous suspectent cette épouse d'un couple vacillant...

- Amours - Léonor de Recondo

"L'amour est là où il ne devrait pas être, au deuxième étage de cette maison cossue, protégé par la pierre de tuffeau et ses ardoises trop bien alignées, protégé par cette pensée bourgeoise qui jusque-là les contraignaient et qui, maintenant, leur offre un écrin." Nous sommes en 1908. Léonor de Récondo choisit le huis clos d'une maison pour écrire un éblouissant roman sur l'épanouissement du sentiment amoureux le plus pur - et le plus inattendu...

- Le Tabac Tresniek - Robert Seethaler

En août 1937, le jeune Franz Huchel quitte ses montagnes de Haute-Autriche pour venir travailler à Vienne avec Otto Tresniek, buraliste unijambiste, bienveillant et caustique, qui ne plaisante pas avec l'éthique de la profession. Au Tabac Tresniek, se mêlent classes populaires et bourgeoisie juive de la Vienne des années trente...

- La colline aux esclaves - Kathleen Grissom

États-Unis, 1791. Après avoir perdu ses parents lors de la traversée de l Atlantique, Lavinia, une jeune Irlandaise âgée de 7 ans, se retrouve domestique dans une plantation de tabac pour rembourser son passage. Placée avec les esclaves de la cuisine, sous la protection de Belle, fille naturelle du maître, Lavinia apprend à faire le ménage et le service, guidée par l amour et la force tranquille de sa nouvelle famille. Cependant, malgré tous ses efforts, elle ne peut faire abstraction de sa peau blanche et pénètre peu à peu dans l univers de la grande maison.
Lavinia parviendra-t-elle à chevaucher deux mondes que tout oppose ?

- La vie agitée des dames d'honneur des reines de France - Bernadette de Castelbajac

Elles sont jeunes et jolies, cultivées, élégantes et appartiennent à l'aristocratie : ce sont les demoiselles et les dames d'honneur de la reine de France. Leur présence est indispensable à la cour. Elles apportent de la gaieté mais aussi du prestige à la reine. Elles l'entourent, la distraient et, à l'occasion, conspirent avec elle. Leur est aussi de séduire… « Une cour sans dames, c'est un jardin sans fleurs » affirmait François Ier...

- Divergente - Veronica Roth - (Tomes 1, 2 et 3)

Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. À 16 ans elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d'aptitudes n'est pas concluant. Elle est divergente. Ce secret peut la sauver... ou la tuer.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :